LES CANALISATIONS D'ASSAINISSEMENT

Les diamètres de ces canalisations (pour eaux usées et eaux pluviales) sont en général plus importants.

La conception d’un réseau d’assainissement commence par la détermination, des débits et des pentes, et du point de rejet considérés comme les contraintes du projet. Les calculs s’opèrent avec l’hypothèse d’un écoulement gravitaire à surface libre (et non sous pression).

GIRH.png
EGRF.png

Pour des raisons d’encombrement et d’optimisation des mises en oeuvre, le dimensionnement est systématique en milieu urbain.

Le calcul du diamètre de la canalisation prend en compte le débit de l’effluent, le coefficient global d’écoulement, le périmètre mouillé, et la pente.

Le matériau est essentiellement fonction de la méthode de pose.

Les deux principaux sont le béton et le PVC, le premier résistant bien en compression, le second en traction. Ils sont suivis de la fonte, et du grès.

GR.png

Il est par ailleurs nécessaire de créer des bassins d’orage afin de traiter les eaux de ruissellement qui se sont chargées de polluants lors l’utilisation de la route.